13/21 : la douceur électro pop-folk fait vibrer les amours médiévales

Samedi, j’ai assisté à un concert pop folk… du 13ème siècle. Non, je ne blague pas. Et c’était vraiment génial.

13/21 la musique pop folk de Juliette Leroy sublime pour le XXIème siècle les textes d'amours médiévales
13/21 Une rencontre historique et artistique

Bien ancrée dans le XXIème siècle, Juliette Leroy est en jean et Santiags. C’est elle, voix et musicienne de la compagnie Mille Bonjours, qui a composé l’ensemble des mélodies de ce spectacle 13/21. Son terrain de jeux : mettre en musique des textes médiévaux.

Surprise : le son est résolument pop-folk. Le synthétiseur envoie des notes à la douceur électronique enveloppante et chaleureuse. La guitare électrique et les boites à rythmes de Jean-Lou Descamps donnent le change aux percussions de Stéphane Hocquet. Le violon nous emmène parfois sur les falaises d’outre-Manche. Pop folk, résolument. Et puis, il y a les voix, celles de Juliette Leroy et Yves Vandenbussche. Elles s’épousent littéralement, sont deux et un en même temps.

Il règne dans ce concert de la finesse et de la puissance, de la délicatesse et de la profondeur. Transporté, le public l’est complètement.

13/21 a cette originalité de mettre dans cette musique contemporaine des textes du XIIIème siècles. Des chansons d’amour où les mots d’hier font valser les frontières du temps pour n’en retenir que la profondeur des sentiments. La langue d’oïl n’est pas si étrangère à nos oreilles, dans cette incroyable rencontre des siècles. Plus qu’un voyage dans le temps, c’est un peu comme si le phrasé médiéval faisait remonter à la surface les siècles de notre propre ADN, comme si une partie intime de notre être, mémoire ancestrale émotionnelle, se mettait à vibrer. Et la musique contemporaine est la clé pour permettre cette alchimie artistique.

Détails qui comptent :

Le concert a été donné dans le magnifique théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot, un petit bijou du Pas-de-Calais, du grand Nooooord… J’aime ce lieu que j’ai vu passer du rêve à la réalité. On peut choisir la polémique, moi, je choisis d’y voir un projet qui ne demande qu’à vivre à la hauteur de ses ambitions, pour faire rayonner la culture et cette région, trésor trop souvent caché.

C’est une coproduction Département du Pas-de-Calais, 9-9bis et Lyric & Co avec le théâtre de Calais. Et ils ont bien fait !

A bientôt !